Bienvenue à Sherbrooke

C’est à Sherbrooke que se tiendra la septième édition du colloque  " Questions de pédagogie dans l’enseignement supérieur ". Ville universitaire, Sherbrooke accueille plus de 37 000 étudiantes et étudiants, provenant de plus de 100 pays.

Sherbrooke se classe 6e ville en importance au Québec et, de surcroît, sa population avoisinant 151 000 personnes est bilingue à 40%, un taux des plus élevés en province. La ville s’étend sur un territoire de 366 km² et est divisée en six arrondissements soit : Brompton, Fleurimont, Lennoxville, Mont-Bellevue, Rock Forest, Saint-Élie, Deauville et Jacques-Cartier. Ses zones agricoles, forestières et rurales offrent un paysage champêtre et maintiennent une couronne verte autour de la ville. De plus, son relief irrégulier, ponctué de collines, de vallons et de plateaux, donne lieu à de magnifiques points de vue.

Située au c½ur des Cantons-de-l’Est, au confluent des rivières Saint-François et Magog, Sherbrooke bénéficie d’une situation géographique enviable. Bien avant que les autorités ouvrent la région au peuplement, les Abénaquis l’appellent Ktineketolekwac, c’est-à-dire " Les Grandes-Fourches ". Ce site est alors occupé par Gilbert Hyatt et ses associés qui construisent, en 1801, un moulin à farine et une scierie sur les gorges de la rivière Magog. La force motrice qui y est produite favorise rapidement l’expansion de la ville qui prend son anthroponyme en 1818, dans la foulée des réalisations de Sir John Coape Sherbrooke, militaire promu lieutenant-gouverneur en Nouvelle-Écosse, puis Gouverneur général du Canada de 1816 à 1818. Au carrefour de voies de communication et au moment où se multiplient les voies ferrées en 1850, la vocation de Sherbrooke prend alors un nouvel essor. Pendant plus d’un siècle, l’économie sera basée sur les industries du textile, de l’alimentation et de la mécanique. Avec la fondation de l’Université de Sherbrooke en1954, les aspirations de la ville changent. Voir Sherbrooke en image et musique.

L'Université de Sherbrooke
L'Université de Sherbrooke a été créée le 4 mai 1954. Elle est issue du Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke, dont elle s'est détachée physiquement et administrativement en 1960. À partir d'un noyau initial de trois facultés - les Arts, les Sciences et le Droit - l'Université s'est progressivement développée pour répondre aux besoins éducatifs de l'Estrie et pour offrir à la population du Québec une contribution originale en matière d'enseignement et de recherche universitaires.

L'Université a ouvert sa Faculté de commerce (devenue la Faculté d'administration) dès 1955, puis la Faculté des sciences de l'éducation 1961. La Faculté de médecine accueille ses premiers étudiants à l'automne 1966, qui est aussi l'année de l'ouverture de la Faculté de théologie. La Faculté des sciences appliquées (Génie) est inaugurée en 1968 et la Faculté d'éducation physique et sportive ouvre ses portes en 1974. On retrouve aujourd’hui, neuf facultés : Administration, Droit, Éducation, Éducation physique et sportive, Génie, Lettres et sciences humaines, Médecine et sciences de la santé, Sciences, et Théologie et études religieuses. L'Université de Sherbrooke a été la première université francophone et la deuxième université canadienne à adopter le régime d'enseignement coopératif.

L'Université de Sherbrooke est aujourd'hui considérée comme le chef de file de cette méthode d'enseignement qui permet à bon nombre d'étudiantes et d'étudiants d'ajouter aux connaissances théoriques reçues à l'Université une expérience pratique acquise en milieu de travail grâce à des stages rémunérés.