Bienvenue à Brest

           Après deux escales, respectivement à Lille en 2005 et à Louvain-la-Neuve en 2007, la cinquième édition du colloque « Questions de pédagogie dans l’enseignement supérieur » revient à Brest, son port d’attache, où s’étaient tenues la première édition en 2001 et la deuxième en 2003.

           Fondées pour la plupart il y a moins de quarante ans, les différentes composantes du pôle brestois d’enseignement supérieur se sont toujours inscrites dans une ambitieuse démarche de développement pédagogique continu. L’illustrent par exemple, depuis plusieurs années déjà, l’exploration des possibilités nouvelles offertes par des dispositifs curriculaires innovants, tels que l’apprentissage par problèmes en formation des sciences de la santé ou l’apprentissage par projets en formation des sciences de l’ingénieur ou encore l’inventaire prometteur des potentialités des nouvelles technologies de l’information et de la communication lors d’assises fondatrices de l’Université numérique de Bretagne, en juillet 2000. En témoigne également la conviction institutionnelle forte qu’une valeur ajoutée déterminante pouvait être retirée d’une formation des enseignants en pédagogie universitaire, conduisant à la création en l’an 2000 de l’unité de recherche-action en formation de formateurs (URAFF), structure transversale fédérant plusieurs initiatives parcellaires ou exploratoires qui avaient été antérieurement développées.

           C’est fortes de cette culture que les forces vives en pédagogie du campus brestois d’enseignement supérieur, issues notamment de l’Ecole TELECOM Bretagne, de l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs des Etudes et Techniques d’Armement, de l’Ecole Navale et de l’Université de Bretagne Occidentale, vous accueillent à Brest en ce printemps 2008. Au c½ur de la cité, dans le cadre de la Faculté Victor Segalen, puis dans celui du centre des congrès du Quartz, se dérouleront la plupart des activités du pré-colloque et du colloque. Mais, en cohérence avec l’ancrage et la culture maritimes de la ville, nous prendrons également le temps de traverser la prestigieuse rade de Brest et de nous transporter à l’Ecole navale, en presqu’île de Crozon, pour un programme social et culturel particulièrement stimulant.

           L’ambition initiale des pionniers du colloque est restée intacte. Plutôt que de le dénouer voire le trancher, cette rencontre vise au contraire à créer les conditions qui permettent de continuer à tisser les fils du n½ud gordien, à l’interface complexe des exigences de la recherche, de la pratique et de la formation dans l’enseignement supérieur. Vous trouverez donc dans le cadre de ce colloque les ingrédients qui, depuis le début, contribuent à l’originalité de cette manifestation : d’un côté, des contributions d’enseignants qui s’inscrivent dans le cadre d’une pratique réflexive de leur profession de formateur, et qui souhaitent en approfondir certains aspects conceptuels pour être en mesure d’élaborer puis d’expérimenter des hypothèses de solutions face à des problèmes qu’ils rencontrent sur le terrain ; de l’autre, des synthèses de chercheurs en sciences humaines et sociales qui, notamment dans le cadre d’une recherche collaborative, tentent d’explorer à la fois le registre de la production des savoirs savants en éducation et celui du développement professionnel des pratiques enseignantes, afin de contribuer à la médiation entre les deux communautés de chercheurs et de praticiens, au bénéfice des apprentissages et du développement personnel des étudiants.

           Conscients que nos institutions détiennent d’abord la responsabilité d’apporter une contribution forte à l’évolution cognitive des étudiants qui nous font confiance, mais convaincus qu’elles ne sauraient sans préjudice s’affranchir de celle qu’elles doivent également à leur développement affectif, culturel, social et citoyen, les membres du comité d’orientation du colloque ont proposé d’explorer et d’approfondir lors de cette édition, avec vous et grâce à vous, la problématique de la congruence entre les pratiques pédagogiques et les finalités éducatives. Pour ce faire, reprenant des formats d’intervention qui ont fait leur preuve au fil des éditions précédentes ou testant des formules nouvelles, diverses sessions conçues pour favoriser les échanges vous seront proposées pendant ces quatre jours : séminaires courts de formation pédagogique au cours du pré-colloque, ateliers animés par des discutants et café-comptoirs interactifs au cours du colloque, mais aussi conférences plénières avec de grands témoins.

           Il est d’usage de dire qu’un colloque réussi est celui d’où chaque participant repart avec à la fois un nouvel ami, une nouvelle idée et un nouveau projet. C’est avec la perspective de cette triple promesse que nous formulons pour chacun d’entre vous le v½u d’un excellent colloque et que nous vous souhaitons la plus cordiale bienvenue à Brest.

 

Le comité d’organisation